Blogue

5 janvier 2016

SERVIETTES ET TAMPONS HYGIÉNIQUES

Saviez-vous que…

13 fois par an et 520 fois dans sa vie, une femme a besoin de serviettes et tampons hygiéniques. À l’échelle mondiale, cela représente une consommation de 1447 serviettes hygiéniques chaque seconde, soit 45 milliards par an.

Les procédés de fabrication des protections périodiques jetables sont très polluants et utilisent des produits chimiques (plastiques, résines, liants, fabrication de fibres synthétiques comme la rayonne, blanchiment etc.)

L’argumentation hygiéniste conduit à une surenchère d’emballage (plastique individuel, boîte, applicateurs en carton ou en plastique etc.). La gestion de ces déchets, majoritairement non dégradables, est problématique. Les protections périodiques jetables sont le plus souvent incinérées mais aussi enfouies sur des sites de déchets. Ces protections mettent 500 ans à se dégrader et sont une source microbienne.

La solution pour éviter les serviettes et tampons hygiéniques jetables:

Les Oko-serviettes et la Diva Cup